Sus aux barbares.

Publié le par Désherbant

couronne-cannelle.jpgL’actualité politique en ce mois d’avril finissant, dans ses luttes acharnées pour le pouvoir présidentiel, a attiré mon attention sur un personnage représentant une espèce bien particulière : le parti chasse, nature, pêche et tradition. Tout un programme.
Le voir pavoiser sur les médias, accompagné souvent de sa meute d’acolytes, m’a permis de me replonger sur une actualité mortifère d’il y a quelque temps déjà.
Un chasseur ayant tué, par mégarde (sic), le dernier ours (ourse) de pure souche pyrénéenne. L’ourse Cannelle. Peux de gens n’ont pas suivi jadis,  ce drame avec trouble et émotion. Immense peine aussi. A ce nauséeux représentant des ces barbares ringards de la gâchette j’ai envie de leur délivrer le message suivant.  
Viens à moi monde barbare !
 Le dernier refuge de paix est pollué : un milieu naturel préservé de la souillure humaine, un parc naturel pris pour fête foraine, un lieu décapité en un coup de chevrotine assassin.
Revoici donc l’humanité sauvage piétinés par des bottes kakis maculés de boues visqueuse, porté par un plouc disgracieux, heureux de faire un carton sur un animal sauvage en voie d’extinction et désormais éteint.
Car voyez vous, messieurs les non-initiés, le chasseur est à l’homme ce qu’est le requin au monde marin : un prédateur.
Une dynastie de barbares mue par la seule passion de la mort. Mais alors qu’on offre gracieusement les circonstances atténuantes aux dents pointus du Shark, car il tue pour vivre, évinçons tout aussi sauvagement le meurtrier du week-end car lui tue pour l’agrément de sa grande passion. Je savais déjà que l’homme était une anomalie dans le monde animal, mais le chasseur du dimanche est l’ultime consécration d’un immonde parasite humain.
Le pire dans cette attaque d’un animal protégé c’est que l’alcoolique ayant porté le coup fatal à cette grosse boule de poil qui n’avait rien fait d’autres que de vivre et de procréer, l’avait pris, selon ses allégation,  pour un sanglier ! Un sanglier, pensez-vous !!
Alors mes bons habitants  de cette région montagneuse magnifique : planquez vos enfants, vos grands-mères et vos petites culottes : le braconnier fume tout ce qui bouge en croyant que c’est un pourceau !
Pour peu qu’on se donne la peine de randonner dans le coin, il va t’allumer le cigare d’une décharge de 12 dans la gueule. Si tu te penches pour ramasser une pyrénéite ton cul va fumer le plomb.
Mais soyons sans crainte que l’assassin s’excusera ensuite aux autorités en arguant qu’il était sous l’emprise de la traque et qu’en plus il a le droit de vote et donc le droit d’élire...
Bref, combien faudra t’il d’Emile Louis ou des Pierrot le fou en gibecière, carnassier de la souffrance pour qu’on stoppe définitivement le massacre ?
cannelle.jpg
Je souhaite que les « copains » écologistes m’accompagnent dans une lutte sans merci avec fusillade en bloc de cette catégorie socio-criminelle qu’est l’ahuri  trappeur des chaînes montagneuses !
« Cannelle » n’est plus et Bouba son petit ourson s’était alors est perdu dans la nature seul face à la ruse d’un 4x4 pollueur. Car ils ne vont pas s’arrêter en si bon chemin mes ennemis de l’arquebuse.
Qui tue un ours, anéantit les loups !
Mais là c’est plus dur à viser : ils sont moins gros et plus rapides !
Sachez détestables partisans du CNPT que toute société évoluée, moderne et progressiste réfute  le mot : « coutume ancestral », une expression qui, selon vous, admirables abrutis,  consiste à occire la bête par beauté du geste.
De même,  rappelons nous que corrida signifie foutoir intégral.
Allez : pendons haut et court (ou si possible,  par les couilles) ces machistes assoiffés de mortifications animales !
Sachons enfin et réjouissons-nous du fait que la moitié de l’espèce des braconniers s’extermine entre elle l’après-midi post apéro lorsque les contours sont flous et le fusil reste rigide, ce qui nous simplifiera le travail !
Messieurs les pacifistes, les gentils, les bons, les justes : à vos fusils !
Je voudrais vous diriger dans cette « Jhiad » contre l’impie exterminateur animalier.
 Je suis le chef de meute ! Sus à ces cons de barbares grands adeptes de ces traditions assassines, arriérées, rétrogrades et primitive de ce si détestable monde rural !

Img-8888.jpg

Commenter cet article

mado 09/05/2007 10:51

            ON Y ARRIVE  ON Y ARRIVE........

mado 06/05/2007 10:12

   je suis d'accord  j'aime pas les chasseurs

Désherbant 08/05/2007 19:35

... Enfin un point en commun, mado ... (sourire) Humm, peut-être deux de points en commun ....