Gros con s'en va t'en guerre ou aux champs, c'est selon...

Publié le par Désherbant

 

NATUREMORTE.jpgIl y a toujours eu, en France, une tradition « Gros con ». Ce français moyen et agricole que Cabu a si souvent caricaturé à sa manière dans sa série « Les Beaufs ». Jusqu’à ces dernières années, le gros con était un ancien combattant d’Indochine, un partisan de l’Algérie française, un baroudeur du SAC, etc. Et un paysan forcement. Il faut pourtant vivre avec son temps. Aujourd’hui, celui qui se pare des oripeaux du gros con de service, c’est le chasseur et, en tout cas, l’image qu’en donnent certaines confreries partisanes du bienfait de la ruralité. .

Tant que gros con se contente d’éructer des stupidités en rotant sa bière, il n’est pas exagérément dangereux. En revanche, lorsqu’il se mêle de politique, le gros con de rural devient redoutable. Il se souvient avoir été para, dans sa jeunesse, et, avec sa progéniture, il endosse le même uniforme et la petite casquette d’abruti  lorsqu’il part en guerre contre les lièvres et les perdrix après avoir suffisament deversé son purin bien chargé en nitrates sur ses cultures.

A-t-on jamais vu un cueilleur de champignons ou de myrtilles changer de défroque ?

Le gros con est souvent tenté d’investir le champ politique après avoir échoué sur le champ de tir. Ainsi, lors de la tentative de coup de force du 6 février 1934, l’essentiel des troupes était composé d’anciens combattants nostalgiques de la Grande Boucherie, qui rêvaient d’en découdre avec la démocratie. Sous l’occupation allemande, nombre de gros cons se sont retrouvés dans les rangs du PPF de Doriot, dans la milice de Darnand ou sous les couleurs des SS français de la Légion des volontaires contre le Bolchévisme. Plus tard, on les retrouvera en Indochine ou en Algérie et accessoirement, entre les deux,  sur leurs champs de céréales ...

De défaite en défaites,  de pollution en pollution, ces belles têtes de gagnants que sont nos « Gros cons » sont toujours à la pointe du moindre combat foireux… Pour mieux pérenniser  la grandeur de la France, of course !

Commenter cet article

pousse manette 14/06/2007 18:48

J'ai choisi une ficelle résistante au rayon Papeterie. N'ayant jamais chassé de la sorte, ni d'une autre, la résistance à la traction peut avoir son importance.J'ai choisi une crème fraîche de bonne qualité, dans un pot en verre, au rayon Crèmerie. J'ai résisté à l'envie d'y plonger un doigt gourmand, soucieuse de mettre toutes les chances de mon côté dans cette quête urbaine du retour à la nature.J'ai attaché le pot de crème avec la ficelle. Y'a plus qu'à. Direction le rayon Fruits et Légumes. J'ai placé le pot de crème fraîche bien en vue des champignons et me suis éloignée. J'ai tiré tout doucement sur la ficelle, ramenant à moi le pot. Les champignons n'ont pas bougé un cil. Rien. Aucune réaction. C'est de ma faute. Voulant bien faire, j'ai choisi ce qu'il y avait de mieux, et pas la marque de la pub. A moins que cette technique de chasse ne fonctionne qu'en sous-bois? Non, une technique de chasse, c'est une technique de chasse, quelque soit l'environnement. Un champignon, ça reste primaire. Qu'on vienne pas me raconter qu'ils font la différence entre un sous-bois et un étalage de super marché. Ca se saurait... Alors? Qu'est-ce qui a foiré? Mmmmm, je pense savoir. Ils ont utilisé des figurants dans la publicité. Des champignons dressés à obéir qui ont perdu leur instinct sauvage! Je ne vois pas d'autre explication. C'est une publicité mensongère. C'est une honte d'abuser notre confiance 'une si vilaine façon!!! Les champignons n'ont pas bougé un cil mais les mecs de la sécurité ont afflué, pas contents du tout, leur portable d'intérieur à l'oreille. Il parait qu'il ne faut pas jouer avec la nourriture. Mais je ne joue pas!!! Un monsieur l'a bien compris, qui m'a conseillé de changer de ficelle. Merci monsieur, vous êtes bien aimable, mais la ficelle n'est pas en cause et je vous prierai de vous mêler de ce qui vous regarde. Vous allez effrayer les champignons, avec vos cris et vos rires. C'est tout ce qu'on va gagner. Des champignons effrayés qui vont courir partout dans le magasin.Cette chemise me va très bien. Ecrue, lacée dans le dos, très tendance. Un seul défaut, les manches trop longues.Je réfléchis à une autre technique de chasse aux champignons. En sous-bois cette fois-ci. Me reste à régler le problème des vigiles qui vont rappliquer et écraser les fougères. En forêt, ça fait désordre.

chriscraft_ 23/05/2007 13:21

j'ai dans d'autres temps mis la chanson de tachan en ligne et ton image aurait fait bien là.

mado 06/05/2007 09:50

    Ils y a des cons partout        et pas forcément gros     salut

DID 01/05/2007 14:31

Bon 1er mai à toi quand même
mort de rire.
J'ai de la chance, je ne suis pas chasseur.

Désherbant 08/05/2007 19:43

Hello DID, bon muguet pour toi aussi. A bientôt....

Sator 01/05/2007 14:22

Salut,

Pas besoin d'être gros pour être con, ni d'être paysan pour se servir d'un flingue.

Maintenant sans la cambrousse, je ne vois pas ce que tu boufferais,

à moins que tu ne milites que pour  l'élevage en batterie et l'agriculture en bains fertiligènes...............

rassure toi, ça vient.......

que du bonheur quoi..................

Vision du monde réductrice certes mais certainement intéressante........ mais vois tu, je préfère mes bois, mes lutins et autres farfadets.

A plus,

Désherbant 08/05/2007 19:49

Ravi de te savoir heurex dans les bois. Mais il faudra bien penser, de temps en temps, de sortir ... du bois ..... A +