Je déteste le dimanche à la campagne

Publié le par Désherbant

 

Je déteste les dimanches tout comme je déteste la campagne et vous savez quoi ? Ca va souvent de paire.

Le dimanche à la campagne ... : « Momento horribilis ».

Tout d'abord Je déteste les dimanches, parce que le lendemain, c’est le lundi et, les lundi,  je travaille.

Je déteste aussi les dimanches, parce que à chaque fois, à la campagne, j’ai rien foutu le samedi et que je me retrouve avec trois tonnes de choses à faire  et que je m’énerve parce à la campagne  qu’il fait super moche à et que, à partir de lundi, c'est sur, en ville il va y  avoir une super semaine ensoleillée.

Et parce qu’en général, entre les courses en famille au petit marché rural du coin, les plantes, les repas qui s'éternisent, les visites inopinées des casse-pieds du coin, le rappel de l'agenda incontournable des grands événements familiaux à venir, c'est un véritable miracle si, à chaque fois, je n'arrive pas à piquer une dépression carabinée assortie d'une pendaison à la première poutre de la fort vieille et exquise demeure familiale ....

Je déteste aussi les dimanches, parce que c’est le jour de vieux.

Tous les 7 jours, rituellement, on promène belle-maman,  ou beau-papà, on leur fait prendre l’air. Parce qu’il fait bon, et qu’ils aiment tellement voir les petits bouts de chou du square tout proche.

Hein ?  Qu’elle est mignonne cette petite, oh que voui !

- "Et tu t’appelle comment ? Mathilde ? Oh c’est un bien joli prénom… Tu as quelle âge ? Comment ? Hein ? Combien ? 10 ans ?!? Ah ! Cinq ! C'est bien ..."

Je déteste sortir les vieux !

Les vieux marchent lentement. Les vieux haïssent les escaliers. Les vieux se gâtifient chemin faisant.
A chaque pas additionnel.

Les vieux n’aiment ni leur gendre, ni leur belle-fille, ni leurs petits-fils d'ailleurs.
Ni personne au bout de compte.

Les vieux remâchent sans cesse les même paroles, les mêmes souvenirs ; disent les mêmes choses dans les mêmes situations. Les vieux ont de vieux vêtements.

La vieillesse n’est qu’une sorte de rajeunissement flétri. Un peu comme la campagne en hiver.

En plus, on peut même pas les engueuler.

Ces salauds, on ne le peut même pas ! Si on se met à s’énerver contre son vieux de poche :

- « Parce que je t’assure, Papy, le bon chemin c’est bien par là ».

- « Mais oui, je sais, de ton temps, tu passais toujours par ici »

- « Mais c'est plus court par là ...! ».

- « Oui je sais, par ici la rue descend. Peut être, mais c’est n'est pas le bon chemin ... »

C'est à ce moment là que les passants vous regardent de travers, comme s’ils hésitaient à appeler les services sociaux, la police, le GIGN, le FBI ....

Et puis, ils savent tellement y faire, les vieux ; ils savent si bien prendre un air innocent !

La vieillesse je vous assure, tout comme la campagne : est un véritable fléau !

Je dois même travailler, pour eux, le jour du lundi de la Pentecôte ...

- « Non, Mamie, pas de l'entrecôte : de la Pentecôôôôteee !! »

Commenter cet article

Artemis 23/07/2008 10:22

alala... tu décris bien l'énervement qu'on peut avoir toi... sauf que moi j'ai osé m'énervé contre ma grand mère un jour (parce qu'elle disait que j'étais une sale gamine et puis elle avait insulté ma mère au passage... donc me suis énervée un bon coup dans une lettre que je lui ai envoyé.... bizarrement elle dit ne pas l'avoir reçu... mais bizarrement elle s''est tue d'un coup :):0010:

Koulou (flegroll) 20/06/2008 12:33

ça me fait penser à cette super chanson de Clarika "l'herbe est verte" http://www.deezer.com/#music/album/16713

Bettina 23/05/2008 21:50

Nouvelle cible...Les vieux..., la prochaine? Les animaux domestiquesPassage lu...Tout va bien, le bambin a 5 mois ce jour...et toujours roux...Bien à vous...Bien à vousRavie

Ambre 22/05/2008 11:11

En fait, c'est plus un manifeste anti-vieux qu'anti-dimanche à la campagne. Il y a longtemps que je n'étais pas venue mais je vois que tu n'as rien perdu de ton talent de provocateur, mon cher bouseux. C'est revigorant au final de voir cette absence d'hypocrisie surtout en cette période de journée de solidarité pour les vieux fériée mais pas fériée quand même, en tout cas pas payée...Ambre

Véroo 19/05/2008 14:35

Ca me fait de la peine de voir tant de souffrance... comme ça a du être dur !