La tique pique

Publié le par Désherbant

Dans ces périodes saisonnières particulièrement glaciales, où la soif de soleil, de nature, de liberté et l'envie d’abandonner les épaisses couches des habits qui ensevelissent notre peau, se fait le plus sentir, nous pouvons, un peu partout dans notre entourage, mesurer le ras-le-bol général qui fait rage en mesurant le nombre de catalogues vacances des grands voyagistes hexagonaux qui circulent, plus ou moins, sous le manteau, dans les allées de nos bureaux transis et que l’on feuillette l’œil humide et la bouche qui salive, à la seule l’idée de nos prochaines vacances dans l'un de ces paradis idylliques qui vous verra entourés d’une nature abondante, sauvage et si possible dense en chlorophylle.
A vrai dire,  qu’aimons-nous d’autre au monde plus que notre propre cheri (e) et/ou notre chien (ou inversement) ?
Et bien : c'est de les aimer (ou jouer avec si c’est un canidé, ou inversement), dans l’herbe,  lors d’une chaude journée d’été...
Se rouler dans  l’herbe, dites vous, avec votre cheri(e),  … ou votre chien, (ou les deux) ? …
Malheureux que vous êtes !
Saviez-vous que le réchauffement climatique pousse la tique du chien à piquer l’homme (ou la femme, ou les deux) ?
C’est la conclusion d’une étude publiée par des chercheurs  marseillais qui ont observé que des tiques placées à 40° C pendant 24 heures attaquaient beaucoup plus que celles placées à 25° C.
Des résultats corroborés par le nombre de cas de maladies transmises par cet immonde parasite en été, telle la fièvre boutonneuse méditerranéenne, qui peut être mortelle.
Réchauffement de la planète oblige,  nos scientifiques, depuis leur Canebière,  s’attendent donc à une augmentation significative du nombre des maladies comme lors de la canicule de 2003.
Mais c’est quoi au juste une tique ?
La tique est un acarien hématophage qui se fixe par la tête dans la peau des animaux (chien, chat) et parfois de l'homme et qui peut transmettre de graves maladies.
Plusieurs espèces de tiques provoquent des paralysies aiguës chez l'homme et les animaux domestiques.
Les tiques supportent les conditions les plus extrêmes : froid, sécheresse, radiations, haute pression ….
Rien ne semble pouvoir les détruire.
Deux espèces sont présentes en Europe : H. Aegyptium et H. Marginatum
Des tiques porteuses du virus de la fièvre hémorragique du Crimée-Congo ont semé la panique en Turquie en 2006.
Une dizaine de personnes, en un mois, en sont mortes.
Il n’existe pas de traitement contre cette maladie virale à fort taux de mortalité (30% habituellement, 5% observés jusque-là en Turquie).
Seuls des soins palliatifs permettent de soulager les souffrances comparables à celles causées par ce virus, cousin de l'Ebola.
En Europe sont rencontrées également la fièvre hémorragique de Crimée Congo dans les Balkans (transmise par ces mêmes tiques) et les fièvres à phlébotomes, sur le pourtour Méditerranéen.
Et si d’aventure il vous viendrait l’envie d’aller batifoler dans l'herbe ailleurs, sachez que en 2001, plusieurs cas d’endémie ont été décelés au Kosovo, en Albanie, en Iran, au Pakistan et en Afrique du Sud.
On a établi sa présence en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient et en Europe orientale.
Le virus de la fièvre hémorragique de Crimée-Congo peut infecter un grand nombre d’animaux domestiques et sauvages.
Seule la femelle suce le sang.
Elle absorbe 20 fois son volume en sang. Soudée à la plaie qu’elle a ouverte dans sa victime, elle pompe jusqu’à plus soif.
Sa salive est anti-coagulante.
Ce repas de vampire est indispensable pour sa progéniture. L’afflux de sang déclenche la maturité des ovules et donne aux œufs la réserve vitale.
Une fois repue, la femelle lâche prise, prête désormais à l’accouplement.
La femelle copule avec plusieurs mâles.
Elle stocke les spermatozoïdes pour tout le reste de sa vie car elle ne s’accouple qu’une seule fois, tandis que le mâle s'évertue à trépasser après l’accouplement.
L’hiver, la tique tombe en léthargie pendant une durée qui dépend de son environnement.
Elle peut survivre au moins 5 ans avant de prendre un nouveau repas.
La chaîne de contamination commence par l’infection des petits vertébrés qui après une période d’incubation peuvent transmettre le virus aux hommes et aux tiques saines.
L’infection de l’homme se produit par contact direct au cours de cette période avec du sang ou d’autres tissus contaminés provenant d’animaux d’élevage ou par une piqûre de tique.
Les manifestations cliniques de cette maladie sont nombreuses. Fièvre, myalgies (douleurs musculaires), vertiges, raideurs et douleurs de la nuque, douleurs dorsales, céphalées, yeux sensibles et photophobie sont autant de symptômes du virus. La durée d’incubation dépend, elle, du mode de contamination.
Le recours au médicament antiviral Ribavirine a permis quelques succès mais pour le moment il n’y a pas de vaccin sûr et efficace.
Voici, en prime,  une bien succincte check liste de quelques grandes familles des pathologies épizootiques spécifiques à la tique et transmissibles à l’homme (*).
Borrelioses, Richettsioses, Ehrlichioses et autre Barbebiose Européenne …
La bonne dizaine de subdivisions existantes pour chacune de ces  quatre grandes catégorie principales sont suffisamment virulentes pour vous expédier en congés à durée indéterminée chez votre distinct créateur, pour peu que vous en disposiez d’un.
Alors toujours prêt(e)s à vous enthousiasmer dans des roulades dans l’herbe lors des vos plus caniculaires journées du prochain solstice d’été ?
Comme au loto vous aurez, dans ce cas une - double - chance de choper une belle saloperie : une au tirage et  l’autre ... au grattage.

(*) Sources : Institut Pasteur. Paris

Commenter cet article

wapouss 19/03/2009 15:04

j'aurais appelé ca la "tique nique"...hé hé hél'an dernier elle a mangé mon bébé....pas cool.......vertiges et cie....mais bon, faut bien qu'elle mange elle aussi.pauvre titique.....

Désherbant 20/03/2009 09:00


Mais où emmènes-tu, au juste, ton enfant à piqueniquer ?
Et, surtout, qui pique nique qui ... ?
Mais que fait la DDASS ?
Lol. 


katy 15/03/2009 22:48

beurk , c'est dégoutant cette bestiole

Désherbant 16/03/2009 15:56


Une belle saloperie c'truc, hein ?
Lol.
Biz
:0010:


Mu 07/03/2009 12:56

yen a plein vers la rivière chez moi !!! beurk !

Désherbant 09/03/2009 08:36


Gare à la rivière donc, il serait bien malheureux de se faire piquer ... les fesses !
;-)
Biz
:0010:


Handi@dy 28/02/2009 20:19

Sale bête, salive anti-coagulante, c'est du sadisme! Plus agressive quand il fait chaud, tu m'étonnes! Moi aussi je mords à 40°!La maladie de Lyme, véhiculée par ces sales bêtes, a été exclue très vite chez moi il y a 10 ans! :0010:

Désherbant 02/03/2009 14:17


Yes !
Plus la "bête" est sale, plus elle ... suce ...
Sadisme dis tu ...
Hummm  !!   ;-)
:0010:


MissHyde 25/02/2009 12:10

exact, la tique est terrrible... je croyais qu'elle ne s'attaquais qu'aux chiens et aux USA on m'a averti qu'elle s'eenprenait aussi aux hommes. surout dans la région des grands lacs, vu que c'est très humide. ça m'a valu une soirée paysanne autour d'un feu de camps ou par peur des tiques, j'avais mis un fichu de paysanne du caucase sur ma tete..la touche, les vacances à la campagne ? même chez les Ingalls, + JAMAIS !

Désherbant 25/02/2009 14:58



Charmant le bivouac que tu as vécu aux States  dans the old country  …


Les Amishs aussi doivent en connaître un rayon coté : vieux châles, écharpes et autres fichus.


Mais aux membres cette communauté j’imagine que  les tiques doivent leur avoir absorbé le cerveau, au lieu du
sang …


Bref, de partout,  que des saloperies à la campagne …


;-)