Détestation de la ruralité et des paysans

Publié le par Désherbant

produit-chimique-copie-2.jpgJamais écouter les (faux ?) amis et leurs conseils à deux balles au sujets des vacances.

- « Mon dieu, mon chéri, que tu m'as l'air bien exsangue, pourquoi pas un bref séjour à la campagne, justement ça tombe bien, j'y serai du (...) au (...), si cela te convient je serai ravi(e) de t'accueillir pendant un peu de temps ... histoire de ... requinquer un peu ! » ...

Ca tombe mal mon/ma vieil(le), je haïs la campagne et, encore plus :  je déteste les paysans.

Vous aussi, n'est ce pas ? Comme je vous comprends.

De notoriété publique, les paysans sont sales et sentent mauvais.

Tout petit déjà j'en avais acquis la certitude lorsqu'un jour mes parents m'emmenèrent dans une ferme. Au lieu de mon biberon bien stérilisé, l'affreuse et criminelle vieille fermière du cru, a voulu me donner à boire son lait infecte directement tiré de sa vache.

Rien qu'au souvenir, j'en ai encore des coliques au ventre.

C'est dire si cette méfiance ne date pas d'hier.

Dans des époques plus récentes et depuis le sommet de Pôrto Alegre, au Brésil et grâce à l'extraordinaire travail des média occidentaux, j'ai désormais une raison de plus de les haïr : ils polluent la planète.

Jusqu'à présent j'avais un vague sentiment de culpabilité que les écolos avaient réussi à m'inculquer, même si l'écologie n'est pas, à franchement parler, ma tasse de tisane.

« Nous » étions les prédateurs des ressources de la planète, « nous » avions des habitudes de consommations en contradiction avec la survie de l'espèce, voir de la planète toute entière ...

Nous passions notre temps dans une sorte de « rave-party » économique et consumériste tandis que les pauvres paysans se cachaient dans les buissons du jardin pour nous espionner, avec une pointe d'envie, à travers les rideaux du salon.

Terminé tout ça.

Les paysans, après avoir échauffé la planète avec leurs outils et pesticides de de travail et de tout poil à effet serre, commencent à m'échauffer les oreilles en me culpabilisant ainsi.

Vous en doutez ? Vous avez tort.

Tenez par exemple, savez vous que pour fabriquer une voiture il faut consommer plus de 20 fois son poids en matière premières ? Votre voiture pèse une tonne? Il aura fallu consommer 20 tonnes de matières premières pour la fabriquer. Ca peut vous paraître beaucoup mais c'est comme ça. C'est scientifique, comme on dit. On n'y peut rien.

Mais qui est-ce qui fait touts les efforts pour préserver la planète ? Moi, rien que moi ! Et pendant que l'on m'oblige à poser un port catalytique au bout des 20 tonnes de matières premières transformées en scène de frime sociale ambulante à quatre roue, que font les paysans à l'autre bout de la chaîne ? Ils polluent, voilà ce qu'ils font. Il suffit de voir un champ pour se rendre compte que quelque chose ne colle pas. Vous avez vous toute cette poussière ? Il y en a tellement que le ruraux n'arrivent pas à tout respirer et en rejettent une bonne partie dans l'atmosphère. Pollution. J'ai l'air malin avec mon petit pot catalytique de citadin émérite. 
Pendant ce temps, à l'autre bout du monde ou du canton d'à coté, les paysans se déchaînent
.

 

 ( .... A Suivre ...)

Commenter cet article

syboule 18/01/2008 17:05

moi je n'aime pas la ville, je n'aime pas les pesticide, et je n'aime pas ce qui n'aime pas la campagne !!mais bon pas grave

Muad' Dib 03/09/2007 21:59

Coucou Désherbant, je me demande où tu as bien aller pendant tes vacances ...Bonne soirée,

L@glesine :0010: 28/08/2007 13:52

Coucou... Merci pour ton sympathique message, il m'a fait plaisir - voir réponse sur mon blog.Aller bon courage !

Mado 28/08/2007 13:42

Quel écolo ce désherbant   mais au fait c'est quoi ta bagnole?  une deudeuch,une fiat,une porshe?Toujours remonté contre les paysans a ce que je vois, dommage  et tant pis pour toibisous de la bouseuse

Bertrand 27/08/2007 20:35

Tu sais quoi, reste dans ta ville, comme ça on sera peinard chez nous...

Désherbant 28/08/2007 11:53

.... Et (tes) vaches seront bien gardées, n'est ce pas ?Rural jusqu'à la moelle, hein ??  Comment s'intitule-t-il ton blog déjà ?? Ah, oui : "Archaiquement votre" ... ;)