Pourquoi je déteste les week-end à la campagne (suite...)

Publié le par Désherbant

barbecue-3.jpg  ... (suite) Première hypothèse. Elle est terrible :

Les mondanités constituent déjà une épreuve en ville, à la campagne elles virent au cauchemar.

Au moins, dans les dîners en ville on n'exige pas de vous que vous soyez « naturel ». Dans la propriété champêtre c'est, hélas, le mot d'ordre. Sous prétexte qu'il y a de la verdure tout autour, l'on est tenu d'adopter cette attitude fausse entre toutes que la mauvaise fois a baptisé le « naturel ».

Ca pue le purin, ce naturel là.

Le naturel trouve le sommet de son illustration sociologique dans l'équivalent campagnard du cocktail, à savoir le barbecue. Les ingrédients de la nature primitive et authentique ont été réunis avec un soin et une naïveté bien touchants. Pire : navrants. Il y a le feu, le bois, les quartiers de viande crue, les lames tranchantes. Cependant un consensus trop primitif empêche ces âmes en quête de sauvagerie de voir l'espèce de diesel pestilentiel sans lequel le chef de la tribu ne pourrait jamais alimenter la flamme et de remarquer le goût de pot d'échappement que cela confère à la grillade qui, de toute façon, arrivera carbonisée dans votre assiette.

Le pire n'est pas la nourriture mais l'esprit dans lequel il est convenu de la manger.

« Détendez-vous, nous sommes à la campagne », vous dira le maître de maison au sourire crispant, sans se rendre compte que sa gentille exhortation comporte une contradiction évidente : c'est précisément à cause de cette campagne qu'il est définitivement impossible d'être détendu. Car enfin s'il y a bien un environnement hostile à l'homme sur Terre, c'est bien la nature. Les populations préhistoriques ne trouvaient certainement pas que les forêts et les plaines étaient des lieux apaisants.

Tout comme moi aujourd'hui, l'homidé du paléolithique , se sentait en danger.

(à suivre) ....

Commenter cet article

Phil 24/02/2009 23:14

Le "Glaude" c'est en rapport au film La Soupe aux Choux, avec De Funès et Jean Carmet dans les rôles respectivement du Glaude et du Bombé. Pour moi ce sont les campagnards par excellence. ;)

Désherbant 25/02/2009 11:20


Ah, oui : certes !
J'avais oublié ce vieux "nanar" ...
La Soupes aux Choux, of course ...
Rires.
;-)


Phil 24/02/2009 01:29

MDR ! C'est un peu ça effectivement ! Allez le Glaude, viens donc boire l'apéro de 9h ;)Bon blog, très drôle. Et évidemment qu'il ne faut pas tout prendre non plus au 1er degré..!

Désherbant 24/02/2009 12:35



Bonjour Phil et un grand et sincère remerciement pour tes encouragements appréciables.
J'espère qu'on recroisera nouvellement nos routes sur ces pages numériques.
Juste une question, peux-tu me dire ce que c'est qu'un "Glaude" ? ...
Bien cordialement.


 



Ambre 29/05/2007 12:30

Olala ! Il va falloir évoluer. Les tigres aux dents de sabre ne hantent plus nos savanes depuis longtemps. En revanche, c'est vrai que certaines espèces d'hominidés sont tout aussi dangereuses : le mondain en fait évidemment partie surtout lorsqu'il se risque dans le périlleux exercice du barbecue !ambre

celineuh 22/05/2007 11:11

Euh....La campagne, c'est ce pays où y'a encore des maisons en bois...(levant les yeux au ciel) quelque part en paumélistan, non? Il me semble que j'ai vu un reportage dessus (plissant le front!) Oui, c'est ça! C'est là où y'a des bêtes et où ça pique!....;)

Marla 11/05/2007 00:07

lol drole ton blog, cette haine de la campagne, mais ou est-ce que ca peut bien te venir?
Merci bcp pr ton commentaire, bah je suis pas prete d'exposer mais ca me ferait plaisir que tu viennes si c'est le cas ^^
La t'as pu voir grand chose encore, mais je suis en train de créer mon site je te filerai le lien !
Bonne continuation biz

Marla